Introduction

Introduction

II y a trois décennies, le développement de l’enseignement supérieur iranien était relatif à la croissance démographique et le diagnostic des évolutions dans le domaine de l’art et de la culture n’était nul pris en compte. De ce fait, au delà des problématiques locales et nationales et l’attention portée aux stratégies essentielles pour promouvoir l’art et la culture, la plupart des programmes de développement dans ce domaine se sont concentrés sur l’augmentation en nombre des centres de formation.

D’autre part, les faiblesses des bases théoriques en Iran ont entrainé l’inutilité des réalisations mondiales actuelles, susceptibles d’être mobilisées dans les projets d’amélioration et d’évolution de la société culturelle et artiste iranienne. La remédiation de ces lacunes nécessite le développement des recherches objectives et locales, objectif probablement pas réalisable avec des approches isolées et des recherches individuelles. Le monde d’aujourd’hui exige des approches nouvelles : la production de la science et de l’art à partir de la recherche systématique.

Basé sur cette approche, le Centre de recherche sur l’art, l’architecture et l’urbanisme NAZAR a commencé ses travaux avec l’approbation en principe du Ministère de la Science, de la Recherche et de la Technologie de la République islamique d’Iran en 2002 et a obtenu un accord définitif avec ses activités du Council of Higher L’éducation en 2004.

 

Les objectifs

  • L’extension des frontières des sciences et du développement culturel
  • L’essai d’une nouvelle lecture de la culture et de l’art national et islamique de l’Iran
  • L’assistance pour la formation de la communauté professionnelle des disciplines liées 
  • La préparation d’un contexte favorable pour la responsabilité sociale des intellectuels de l’art 

 

Les stratégies

  • L’extension de la publication basée sur la production ;
  • La médiatisation, l’analyse et la critique des activités liées en Iran et dans le monde ;
  • L’originalité du travail d’équipe et du bénévolat ;
  • Interagir avec les centres internes et externes de recherche, afin de bénéficier des potentiels existants synergiques et de nouvelles expériences

    This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *